Thaïlande

Bangkok : Bouddha Day et Kaoh San Road

Il nous est difficile de dire si nous avons aimé ou non Bangkok tant cette ville revêt des aspects différents selon la façon dont vous l’abordez. Tantôt scintillante au travers de ces palais, tantôt irrespirable avec ses embouteillages qui feraient passer Bruxelles pour une petite ville de campagne, tantôt festive jusqu’à plus soif à Kaoh San Road, tantôt New-Yorkaise avec son parc Lumphini, ses gratte-ciel et ses centres commerciaux colossaux. Bref, Bangkok vous en fera voir de toutes les couleurs (même s’il est vrai que le gris du béton domine parfois tristement).

Bangkok : de Suvarnabhumi au centre-ville

Il existe bien évidemment de nombreuses façons de rejoindre le centre de Bangkok depuis l’aéroport Suvarnabhumi. Nous vous conseillons (où que vous alliez dans la ville) d’utiliser la Skytrain (BTS). Bien moins cher et bien plus rapide que tous les autres moyens de transport.

Comptez 45 Bahts par personne si vous descendez au terminus de Phaya Thai. Moins si vous descendez avant, le tarif est fonction du nombre d’arrêts que vous allez faire. Question timing, nous avons mis à peu près 30 minutes pour arriver au terminus.

Ne vous précipitez pas à l’intérieur du métro à la mode bruxelloise à l’arrivée de la rame ! Laissez descendre les voyageurs et respecter les lignes dessinées au sol pour pénétrer dans votre voiture 😉

Ensuite, libre à vous de prendre un taxi ou de terminer en bus, ce que nous avons fait… mais que nous ne ferions plus. Il y a un arrêt qui regroupe de nombreuses lignes de bus à 10 minutes à pied du terminus du Skytrain. Le blog www.langeasy.com nous a bien servi pour faire notre route. Pour le bus, les prix varient s’ils sont climatisés ou non : 11 Bahts pour les premiers, 7 pour les seconds.

Si vous optez pour le taxi (peut-être en effet plus simple et confortable après 18h de voyage), sachez néanmoins que le trajet peut prendre très certainement au moins 2h depuis l’aéroport si vous arrivez en journée. N’oubliez pas non plus d’exiger que le taximan active son compteur sans quoi vous risquez une bien mauvaise surprise. Pour la petite histoire, ne vous laissez pas prendre par les taxis à la sortie du Skytrain, leurs tarifs sont largement supérieurs à la normale.

Bangkok : première journée, première leçon !

Nous l’avions pourtant lu dans notre guide en préparant ce périple (mais notre foi en la bonté humaine est sans doute trop ancrée en nous) : méfiez-vous des Thaïlandais qui semblent très, très gentils. Pas de panique, ils ne sont pas méchants, ils essayent simplement de vous soutirer quelques Bahts.

En bon touristes, nous nous rendions vers le Grand Palais et Wat Phra Kaew quand nous nous sommes faits aborder par un « passant » (donc très, très gentil) qui nous demandait où nous allions. Il nous a alors expliqué que c’était Bouddha Day (nous savons aujourd’hui qu’il doit y avoir autant de Bouddha Days que de touristes !), que les moines du temple priaient et que nous ne pourrions donc pas entrer dans le temple en short et t-shirt. Il nous a alors conseillé quelques lieux touristiques proches pour notre après-midi. Devant tant de gentillesse, nous avons donc fait demi-tour et modifié notre programme.

Nous avons alors rencontré par « hasard » un chauffeur de tuk-tuk qui nous proposait un tour de 2h de quelques-uns des temples de la ville pour 40 Bahts. Par la suite, nous avons appris qu’un simple trajet (qui allait tout de même des environs de Kaoh San Road à Wireless Road, quartier des ambassades) coûte environ 150 Baths. Il avait omis de nous signaler que les visites seraient surtout axées sur des tailleurs, vendeurs de souvenirs ou autres agences de voyage aux tarifs prohibitifs ! Quand nous avons compris son manège, nous lui avons expliqué avec fermeté que nous n’allions rien acheter nulle part et que ce n’était donc pas la peine de poursuivre la visite. Rien de grave au final si ce n’est une après-midi de perdue sur notre timing serré. Comble de l’organisation, nous avons rencontré sur les 2-3 sites visités (de seconde zone) des Thaï tout aussi sympas qui nous confirmaient ce fameux Bouddha Day et son caractère exceptionnel puisqu’il tombait en même temps qu’un jour de Gouvernement… ce qui nous donnait droit à de fantastiques promotions sur les articles proposés dans les magasins visités !

Kaoh San Road : une soirée ou une nuit

Kaoh San Road est le repère des backpackers et, par conséquent, une longue suite de bars, restaurants, magasins et de 7 Eleven, la chaîne de supermarché du coin. Vous pourrez tout y manger, du padthaï de rue (comptez de 30 à 50 Bahts en fonction de votre accompagnement : viande, légumes…) en passant par la pizza, le burger/frites ou tout y boire, de la bière locale (80-90 bahts la grande) aux alcools occidentaux (nettement plus chers).

Nous y avons passé une super soirée presque par hasard dans un bar où nous nous étions arrêtés juste pour boire un verre. La quasi totalité des bars proposait des concerts de tout style dans une joyeuse cacophonie. Nous avons eu la chance de tomber sur LE cover rock du soir : U2, Nirvana, Muse… Bref, que du bonheur !

La fête se terminera à l’heure que vous déciderez. Cet endroit est presque une fête perpétuelle.