Cambodge

Phnom Penh : la perle de l’Asie… vraiment ?

Nous avons passé, par 2 fois, une nuit de transit entre Phnom Penh, Sihanoukville et Kratie avant de nous arrêter vraiment dans la capitale pour visiter la ville. Dire que notre première impression fut très largement négative est un euphémisme : bruits, crasses, poussière, surpopulation, odeurs désagréables, tuk tuk plus qu’insistants… ne sont que quelques-uns des éléments qui nous ont sautés aux yeux à peine les frontières de la ville franchies. Mais que penser une fois cette première impression passée ?

Les guides mentionnent Phnom Penh comme la perle de l’Asie de l’époque coloniale. La ville a changé et pris le chemin de la modernité mais elle a très certainement perdu son âme et ce qui faisait son charme sur le chemin. Notre première impression n’était pas totalement erronée ! La ville est sale, très sale. Les déchets sont partout sauf aux abords des gros sites touristiques : Palais Royal, temples… Les détritus des commerces, restaurants, marchés sont déposés à même le trottoir en attendant que le camion de ramassage passe avec ses hommes équipés de fourches. Vous ne pouvez pas faire 5 mètres sans entendre « Tuk tuk Sir ? », ce qui devient agaçant au bout de la 300ème fois sur la journée ! C’est à tel point intrusif et excessif que des t-shirts arborant le texte « No tuk tuk today » sont à vendre dans la ville ! La circulation est chaotique et l’atmosphère peut devenir par conséquent irrespirable. Enfin, la misère est parfois méchamment criante avec des familles entières (enfant de moins de 5 ans compris) vivant dans la rue, dormant à même le sol et fouillant les poubelles pour se nourrir… Difficile de faire 100 mètres sans être sollicité par des enfants réclamant « one dollar please »… alors que, dans le même temps, d’autres personnes passent à côté de vous en BMW X6 flambant neuve !

Phnom Penh : une destination à éviter ?

Peut-être étions-nous arrivés dans la capitale cambodgienne avec des a priori qui ont altéré notre jugement. Nous avons rencontré en Thaïlande plusieurs autres voyageurs qui nous ont dépeint une ville très peu attractive voire dangereuse. Au final, même si les impressions décrites ci-dessus restent vraies, nous pensons que la ville mérite qu’on s’y attarde 2 ou 3 jours et découvrir ce qui se cache derrière la poussière et le béton. Car vous pourrez y dénicher des restos sympas, des bars animés, une gastronomie parfois succulente mais surtout vous rendre compte du passé très tourmenté d’un pays encore en convalescence des blessures infligées par les Khmers Rouges.

Tuol Sleng S21 : une école devenue un temple de la torture 

Autant vous le dire tout de suite, il ne faut pas avoir l’âme trop sensible pour visiter cette ancienne école transformée en centre de détention et de torture où le régime de Pol Pot a commis certaines de ses plus horribles exactions.

Une fois l’entrée franchie, vous serez happé par une atmosphère morbide. Pour information, le ticket d’entrée est de 9$ (pour 2 avec un audio-guide). N’oubliez surtout pas de louer l’audio-guide si vous voulez réellement comprendre ce qui s’est joué ici. Petite astuce : prenez avec vous un casque audio (type téléphone ou lecteur MP3) car les audio-guides sont tous munis d’une double entrée mini-jack. Ça vous évitera une petite dépense si vous êtes 2 🙂

Le chemin est balisé et vous découvrirez les conditions de détention inhumaines ou les barbaries que subissaient les prisonniers. Prisonniers arrêtés sans motif va sans dire ! Il suffisait que les chefs du régime (appelés les Frères) estiment que vous étiez un opposant ou que vous aviez commis un délit pour être arbitrairement détenu. Ensuite, ces prisonniers étaient torturés jusqu’à ce qu’ils avouent leurs « méfaits ». Le sang à tellement coulé qu’il en a imprégné le carrelage. Une vision qui vous glace le vôtre !

Tout au long de la visite, vous écouterez aussi les témoignages des très très rares survivants (on en dénombre 12 sur les 12.000-20.000 personnes qui sont passées ici !), apercevrez les cellules, les lits de torture, les instruments utilisés pour arracher les confessions et même quelques photos heureusement floutées sans quoi il serait impossible d’y poser les yeux.

Vous voilà prévenus ! Cette ancienne prison constitue une étape incontournable pour celui qui veut mieux comprendre et connaître l’histoire de ce pays. Vous pouvez la compléter par la visite des Killings Fields de Choeung Ek c’est-à-dire ces champs où les prisonniers reconnus coupables étaient exécutés. Nous avons fait l’impasse, nous avions notre dose de morbide pour plusieurs semaines !

Le Palais Royal

Incontournables (même si vous n’allez pas tomber en extase face à ce que vous verrez) lors d’un séjour à Phnom Penh sont le Palais royal et ses environs. Les visites s’organisent en 2 temps : le matin de 7h30 à 11h et l’après-midi de 14h à 17h pour un tarif de 6,50$/personne. Portez des vêtements « longs » car les genoux et les épaules doivent êtres couverts pour pouvoir rentrer.

Le Palais étant la réelle résidence du Roi, nous n’avons malheureusement pas accès à l’ensemble du site. Nous avons juste pu visiter des jardins, le hall du trône, la Pagode d’argent, un petit musée et quelques autres bâtiments et temples. Comme dit plus haut, nous n’y avons rien trouvé de réellement extraordinaire mais la visite reste plaisante. Nous y retrouvons le style classique khmer avec ses ornements, ses toitures…

La visite du Palais s’accompagne très bien d’une balade dans les alentours et sur les bords du Mékong. Les alentours sont très propres et, surtout, la circulation y est interdite, ce qui constitue une parenthèse tranquille dans le tumulte permanent de la ville.

Croisière sur le Mékong avec Bambo Cruise

Pour notre dernière soirée, nous nous sommes offerts une croisière avec souper sur le Mékong. Après avoir fait le tour de quelques agences, nous choisissons finalement la compagnie Cambo Cruise (22$/personne). Tenue par un occidental, elle propose un repas composé de produits bio et locaux, un argument massue pour nous.

Compris dans le tarif, un tuk tuk vient nous chercher à notre hôtel vers 16h30 pour une croisière qui doit durer de 17h à 20h. Nous montons à peine à bord que le personnel nous accueille avec un petit cocktail fruité et sympa puis nous prenons place sur le pont supérieur pour démarrer. Le patron, un Américain très cool, fait le tour de toutes les tables pour faire connaissance avec ses clients. Nous sommes ensuite invités à descendre pour profiter du buffet à volonté : burgers, légumes, nouilles, riz… bref un bon mix de nourriture locale et occidentale.

Nous n’aurons pas la chance d’assister au coucher de soleil sur la ville, la couverture nuageuse bouchant complètement l’horizon. Néanmoins, nous passerons un moment très agréable sur le bateau avec une très belle vue sur la ville et ses lumières. Ce fut également un moment particulier pour Caro qui a profité de cette parenthèse pour refaire connaissance avec maquillage, boucles d’oreilles et tenues plus habillées 🙂

N’hésitez pas à partager, commenter ou à nous poser des questions. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre et de vous apporter notre aide si nécessaire 🙂

Fab