Home AsieThaïlande Bangkok : découvrir la ville en 4 jours

Bangkok : découvrir la ville en 4 jours

par Fab

Il nous est difficile de dire si nous avons aimé ou non Bangkok tant cette ville revêt des aspects différents selon la façon dont vous l’abordez. Tantôt scintillante au travers de ces palais, tantôt irrespirable avec ses embouteillages qui feraient passer Bruxelles pour une petite ville de campagne, tantôt festive jusqu’à plus soif à Kaoh San Road, tantôt New-Yorkaise avec son parc Lumphini, ses gratte-ciel et ses centres commerciaux colossaux. Bref, Bangkok vous en fera voir de toutes les couleurs (même s’il est vrai que le gris du béton domine tristement).

Bangkok : première journée, première leçon !

Nous l’avions pourtant lu dans notre guide en préparant ce périple (mais notre foi en la bonté humaine est sans doute trop ancrée en nous) : méfiez-vous des Thaïlandais qui semblent très, très gentils. Pas de panique, ils ne sont pas méchants, ils essayent simplement de vous soutirer quelques Bahts.

En bon touristes, nous nous rendions vers le Grand Palais et Wat Phra Kaew quand nous nous sommes faits aborder par un « passant » (donc très, très gentil) qui nous demandait où nous allions. Il nous a alors expliqué que c’était Bouddha Day (nous savons aujourd’hui qu’il doit y avoir autant de Bouddha Days que de touristes !), que les moines du temple priaient et que nous ne pourrions donc pas entrer dans le temple en short et t-shirt. Il nous a alors conseillé quelques lieux touristiques proches pour notre après-midi. Devant tant de gentillesse, nous avons donc fait demi-tour et modifié notre programme.

Nous avons alors rencontré par « hasard » un chauffeur de tuk-tuk qui nous proposait un tour de 2h de quelques-uns des temples de la ville pour 40 Bahts. Il avait par contre omis de nous signaler que les visites seraient surtout axées sur des tailleurs, vendeurs de souvenirs ou autres agences de voyage aux tarifs prohibitifs. Quand nous avons compris son manège, nous lui avons expliqué avec fermeté que nous n’allions rien acheter nulle part et que ce n’était donc pas la peine de poursuivre la visite. Rien de grave au final si ce n’est une après-midi de perdue sur notre timing serré.

Le Grand palais et le temple de Wat Phra Kaew

Soyez prévenus, impossible de visiter le Grand Palais et le temple de Wat Phra Kaew en short ou avec les épaules découvertes. Toutefois, il n’est nullement besoin de faire demi-tour si vous n’avez pas la tenue adéquate, vous pourrez louer sur place des sarongs et des t-shirts à un prix raisonnable.

Essayez d’arriver tôt pour éviter le flux incessant de touristes armés de leur selfie stick. Le lieu est ouvert de 8h30 à 16h.

C’est LE lieu touristique incontournable de la ville et il vaut véritablement le détour. Tout est vraiment très beau. Comptez au moins 2 bonnes heures si vous voulez profiter du lieu sans courir.

Wat Pho, Wat Arun et Wat Traimit

Vous pouvez enchaîner la visite du Grand Palais avec celle de Wat Pho. Pour info, un wat est un temple bouddhiste, c’est la raison pour laquelle tous les noms de temples débutent par « wat ». Autre info utile pour vous faire comprendre, le « ph » se prononce comme un P et non comme un F. Dites donc Wat Pô (enfin un truc dans le genre).

Vous pouvez rejoindre facilement à pied Wat Pho en quittant le Grand Palais. Suivez la rue Thana Chai vers le sud pour y arriver en 5 minutes de marche. L

Wat Pho est le temple du Bouddha couché. Petit truc : pensez à mettre des chaussures facilement enfilables car vous devrez les retirer pour rentrer dans chaque bâtiment.

Nous avons ensuite enchaîné nos visites avec Wat Arun, tout  proche de Wat Pho. Pour y accéder, rendez-vous à l’embarcadère le plus proche, celui de Tha Tien, à nouveau à 5 minutes de marche. Vous trouverez aussi à cet embarcadère une série de restos (prix pour touristes) ou vendeurs ambulants (prix thaï). C’est là que nous avons dîné. Ne vous fiez pas à l’aspect parfois peu ragoutant de ces échoppes ambulantes, la nourriture y est souvent très bonne. Un meilleur indicateur est le nombre de Thaï assis aux tables.

Vous devrez ensuite traverser le fleuve pour atteindre Wat Arun. Nous n’avons pas visité le temple en lui-même (nous avions notre dose de temples pour la journée) mais le parc et les alentours valent bien le coup.

Jim Thompson House, le quartier des centres commerciaux et le parc Lumphini

Incontestablement, la Jim Thompson House est l’un de nos coups de cœur. Jim Thompson, architecte et ancien militaire américain, a fait fortune dans le commerce de soie thaï. Sa maison est constituée de 6 maisons traditionnelles entièrement en tek qu’il a fait démonter principalement de la région d’Ayutthaya pour les refaire construire à Bangkok. Située au bord d’un canal à proximité du quartier des centres commerciaux, cette bâtisse vous donnera un bon aperçu des maisons traditionnelles thaï.

Nous avons enchaîné cette visite avec une promenade dans le quartier des centres commerciaux (on se croirait presque à NYC !) et par un peu de shopping (vraiment peu) dans le MBK Center. Vous trouverez absolument de tout dans ce centre commercial, jusqu’à une salle de jeux vidéo située au dernier étage où vous serez ahuris par la dextérité des ados sur des jeux de musique !

N’achetez pas ce dont vous avez besoin à la première échoppe croisée. Comparez les prix et n’hésitez surtout pas à marchander, les prix annoncés sont le double (voire le triple) du prix réel. Ce centre commercial est une version géante d’Amazon avec des milliards d’articles « made in China ».

Vous trouverez aussi dans ce secteur le parc Lumphini qui a un goût de Central Parc et qui constitue une parenthèse relaxante dans ce dédale de buildings, ambassades et voie à 4 bandes.

Kaoh San Road : une soirée ou une nuit

Kaoh San Road est le repère des backpackers et, par conséquent, une longue suite de bars, restaurants, magasins et de 7 Eleven, la chaîne de supermarché du coin. Vous pourrez tout y manger, du padthaï de rue en passant par la pizza, le burger/frites ou tout y boire, de la bière locale aux alcools occidentaux.

Nous y avons passé une super soirée presque par hasard dans un bar où nous nous étions arrêtés juste pour boire un verre. La quasi totalité des bars proposait des concerts de tout style dans une joyeuse cacophonie. Nous avons eu la chance de tomber sur LE cover rock du soir : U2, Nirvana, Muse… Bref, que du bonheur !

La fête se terminera à l’heure que vous déciderez. Cet endroit est presque une fête perpétuelle.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire