Home EuropeEspagne Découvrir Malaga en 4 jours

Découvrir Malaga en 4 jours

par Fab

Dieu que l’Espagne nous avait manqué ! Nous voici enfin à Malaga pour 4 jours. Après Madrid, notre premier voyage à 2 en 2012, nous avions enchaîné avec bien d’autres villes espagnoles : Séville en 2013, Barcelone et Ténérife en 2014 et Valence en 2015. Et depuis, plus rien dans la péninsule ibérique ! C’est vous dire si le rythme de vie, l’ambiance et les soirées tapas nous faisaient envie.

Un voyage en famille à Malaga

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas à 2 mais à 6 que nous partons à la découverte de Malaga : Caro et ses parents, les miens et moi. Pas commun n’est-ce pas… 😉 La raison ? Nous avons 2 évènements à célébrer : mon anniversaire et, peut-être surtout, le départ à la retraite du père de Caro. Autant le dire d’emblée, ça change sérieusement la donne. Il faut pouvoir faire avec le rythme et les envies de chacun. Mais cela apporte une atmosphère bienveillante au séjour.

Fraîchement débarqués de l’avion, nous servons de guide à nos accompagnants. Direction le métro pour rejoindre le centre-ville. Comme à chaque fois, le tarif (1,80€/personne) nous rappelle à quel point la SNCB (la SNCF de Belgique) nous entube avec ses 8,20€ pour relier Brussels Airport au centre… Il fait encore plus de 30 degrés en cette fin septembre et les 15 minutes de marche qui nous séparent encore de notre appartement à la sortie du métro suffiront à nous mettre en nage. Enfin, surtout mon beau-père ^_^

Tapas et premiers pas dans Malaga

Une fois installés, l’après-midi est déjà bien entamée. Nos estomacs nous rappellent qu’il est temps de les nourrir. Direction le Mercado de Atarazanas pour y picorer quelques tapas locales. Accueil chaleureux, prix dérisoires, c’est sûr nous sommes bien en Espagne. Un moment savoureux à tout point de vue.

Balade digestive ensuite, dans le quartier Soho, sur les bords de l’asséchée rivière Guadalmedina dont les rives sont désormais le haut-lieu du street art et du graph. Nous poursuivons ensuite vers le centre-ville de Malaga, son port, la grande roue, le Centre Pompidou avant de terminer sur la plage de Malagueta pour l’apéro.

La soirée sera sage pour nos parents qui ont du mal à suivre notre rythme. Ils filent au lit après notre repas pris à l’appartement tandis que Caro et moi partons goûter à l’ambiance nocturne de la ville. C’est samedi soir, il fait encore très doux et ça grouille de monde. Nous ne sommes évidemment pas déçus et nous vivons une large partie de la soirée à la terrasse d’un bar à gin bien ambiancé : El Museo de la Ginebra

Malaga : le top des choses à voir

Réveil en douceur ce dimanche pour un petit-déjeuner à l’heure espagnole. Il faut prendre des forces car le programme est malgré tout chargé pour ce dimanche. 

Nous commençons par le château de Gibralfaro. L’ascension jusqu’au château se fait presque « facilement » à pied par un chemin bien pentu mais heureusement bordé d’une abondante végétation qui nous fournit ombre et fraîcheur. C’est qu’il fait déjà bien chaud en cette fin de matinée. La visite est intéressante et la vue sur Malaga est imprenable !

Après notre casse-croute et un petit verre bien mérité, nous redescendons vers l’Alcazaba, autre attraction majeur de Malaga. Ce palais érigé par les Maures au 11ème siècle est très bien conservé. En quittant l’Alcazaba, ne manquez pas non plus le théâtre romain de Malaga.

Nous finissons nos visites du jour par la cathédrale de l’Incarnation et une agréable courte balade dans le parc du centre-ville. 

Nous filons ensuite reprendre des forces dans un des innombrables bar à tapas de la ville. Impossible pour nous de manquer à cette tradition et, pour nos parents, de faire un pas de plus. Nous recommandons tout particulièrement la bodega El Pimpi !

Malaga : plage et shopping

Après une journée bien remplie la veille, nous décidons d’une journée plus calme. Réveil tardif et brunch pour le groupe pendant que je pars pour un long jogging le long de la plage. J’y découvre que la périphérie recèle, elle aussi, de quelques lieux bien sympathiques pour manger un bout ou faire la fête. Ce sera pour une autre fois… 

Nous finissons la journée allongés sur des transats en bord de plage de Malegueta. Puis, une bonne douche plus tard, nous allons célébrer mon anniversaire et la retraite de mon beau-père dans un resto qui nous laissera un merveilleux souvenir tant par sa cuisine que par son accueil chaleureux à souhait. Une adresse à ne pas manquer donc : le Buenavista. Puisque l’ambiance est au rendez-vous et agrémentées de larges fous rires, nous emmenons nos aînés descendre quelques gins au bar découvert le premier soir.

Malaga : une dernière journée en roue libre

Nous débutons cette dernière journée par un petit détour vers Lock & Relax où nous pouvons laisser nos valises en sécurité. Puis, après un “café con leche” en terrasse, nous retournons flâner dans la ville. Puis, après une dernière séance de tapas à la taverne Casa Lola, il est déjà temps de reprendre la direction de l’aéroport… Nous quittons Malaga avec l’envie commune de repartir ailleurs tous ensemble au plus vite.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire