Home EuropeEspagne Madrid : une semaine en amoureux

Madrid : une semaine en amoureux

par Caro

Juillet 2013… Nous venions à peine d’unir nos routes que nous décidons de célébrer ce beau cap à Madrid… en dehors de nos frontières. Déjà. Pourquoi Madrid ? D’abord parce que l’atmosphère des villes latines en général nous charme systématiquement ; ensuite, et surtout, parce que cette trépidante capitale nous était inconnue à tous les deux.

Déambuler dans les rues madrilènes riches d’Histoire

Nous résidons dans le centre historique de la ville et notre rue donne directement sur la Plaza del Sol (ou « de la Puerta del Sol »). A peine sortis de notre hostal, nous sommes immergés dans les manifestations qui battent leur plein en cette période de troubles social et économique. Place populaire engagée, c’est à chaque fois dans ce même lieu, que le peuple se soulève contre le pouvoir en place. Au lieu des armes, c’est avec des tracts que la foule espère convaincre les passants pour se renforcer et se faire entendre. Nous restons dans cette ambiance un bon moment pour prendre le pouls de la ville ; c’est de cette manière que démarre notre citytrip.

La Plaza del Sol, et l’ensemble de son quartier, se pare de richesses architecturales les plus folles et impressionnantes les unes que les autres. Peut-être pour symboliser cette force populaire qui l’anime. La Gran Vía, véritable artère où se mêle démesure et exubérance, s’élance parallèlement à la place pour rejoindre la Plaza de España, sur des dizaines de kilomètres. La Calle de Alcalá vaut davantage le détour pour ses ambitions esthétiques élégantes. Attention, tout en évitant la circulation et le flux ambiant de passants, c’est le nez en l’air qu’il faut se balader. Vous serez surpris par le défilé des statues et ornements. 🙂

Un autre édifice incontournable est le Palacio Real, imposant lui aussi et indéniablement inspiré par le Château de Versailles. Situé au cœur de Los Austrias, il témoigne des vestiges impériaux des Bourbons. Visitez-le, vous pourrez notamment y admirer des oeuvres de Goya, Velázquez ou encore de Caravage. Tout ce quartier est empreint également de l’air de la dynastie des Habsbourg et de l’occupation musulmane. Un somptueux melting-pot.

Enfin, Madrid n’oublie pas les amoureux de littératures et leur dédie même un quartier à part entière : Las Letras. Vous verrez défiler au gré de vos pas des citations des plus grands écrivains madrilènes retranscrites en lettres dorées à même la Calle de la Huertas. Enfin, à proximité, vous y découvrirez notamment le lieu de vie de Miguel de Cervantès. Attention, on y parle de « Casa » mais seule une plaque commémorative subsiste. C’est quand même très agréable de se dire qu’on se promène dans ses habitudes et de l’imaginer dans ces ruelles.

Madrid : les plus beaux parcs et jardins

Dans cette agitation urbaine, s’offrir des pauses « au vert » est un délice. Mention spéciale au Jardin del Principe Anglona. A l’époque, ce jardin romantique était presque inconnu. Situé dans une cour à l’abris du quartier La Latina, animé et prisé par la jeunesse madrilène, ce coin de verdure architectural avec ses arcades fleuries, ses fontaines, ses étendues vertes travaillées et ses arbres imposants vaut le détour.

Évidemment, nous ne pouvons passer à côté du Parque del Buen Retiro. À nos yeux, de par sa diversité, c’est le plus beau parc qu’il nous a été donné de voir jusqu’ici. Véritable poumon de la ville, il offre à ses habitants une multitude d’activités en plein air, juste à côté du Prado. Marionnettistes, saltimbanques et musiciens se donnent à cœur joie dans ses allées et divertissent les passants au sortir des deux pavillons que compte le parc. Ceux-ci, qui datent de la fin du 19ème siècle, présentent régulièrement et gratuitement des expositions temporaires, à but purement artistique ou de sensibilisation.

Ces anciens jardins royaux abritent également un large étang où il fait bon d’y flâner en barque. N’hésitez pas à vous faire ce cadeau savoureux où vous sortirez de cette agitation le temps de cette parenthèse. Bref, El Retiro est immanquable. Il paraît même que qui n’a pas bullé en son sein ne connaît pas vraiment Madrid… 🙂

Plus à l’écart de la ville, le Paseo de la Puerta del Angel se visite lui aussi. Et il se mérite. Vous devrez vous rendre dans le quartier Arguelles-Chamberi, dans le Paseo del Pintor Rosales, connu pour sa roseraie, afin d’y prendre le téléphérique. Rien que cette étape vaut largement le coup d’œil ! Une fois en haut, vous vous retrouverez dans l’immense ancienne forêt royale. Sa taille ? Plus de 1700 ha, soit 5 fois le… Central Park de New-York ! Impressionnant.

Aujourd’hui, ce lieu héberge zoo, parc d’attraction, circuits pour VTT et l’ancienne réserve de chasse de Philippe II (la Casa de Campo) mais la nature est toujours bien présente. Nous nous étions promenés (et perdus) au cœur d’une pinède sous un soleil de plomb. Un conseil : n’oubliez pas votre eau ! 😉 Nous y avions savouré notre pique-nique sur une table en bois. Nous étions seuls au monde. Magique !

Madrid : s’y initier à l’art moderne

Fab et moi n’y connaissons pas grand chose à l’art moderne ou contemporain. Afin de remédier à cette lacune, nous décidons d’opter pour le Museo nacional Centro de arte Reina Sofia, MNCA pour les intimes, plutôt que le musée du Prado. Loin de regretter ce choix – le temps de la visite figure aussi parmi nos moments cultes du séjour, on ne peut pas dire qu’on en sache tellement plus sur cette forme d’art…

Par contre, le bâtiment en tant que tel, très aérien avec ses deux ascenseurs latéraux placés dans des tours de verre est très joli et cadre bien avec son quartier alternatif Lavapies. Pour les amateurs de Miró ou Picasso (« Guernica » est quand même impressionnant !), rendez-vous au musée en soirée où les dimanches si vous le pouvez : l’entrée est gratuite. Il y a également souvent des expositions à visiter en parallèle. Prévoyez bien deux-trois heures ; plutôt trois que deux d’ailleurs.

Vivre une parenthèse italienne au cœur de Madrid

Autre coup de coeur que ce resto italien situé au début de la Calle de Caños del Peral : Ouh Babbo ! Une adresse confidentielle du quartier Chueca dont nous nous souviendrons toute notre vie. Ce nom, bien qu’italien, nous avait sauté aux yeux à la lecture du guide. A peine arrivés, le patron nous aborde pour nous accueillir chaleureusement.

Nous recommandons cette adresse, non seulement pour les délicieuses assiettes servies généreusement, comme le ferait la « Mamma » sortie tout droit de notre inconscient collectif. Mais aussi pour l’ambiance festive, bon enfant et sincère qui règne en maître à cet endroit. Un conseil : même si nous n’avions pas réservé, faites-le car nous avons dû arriver pile-poil au bon moment vu les tables pleines durant le concert.

Où manger à Madrid ?

Pour ceux qui préfèrent manger local, Madrid n’est évidemment pas en reste. A commencer par les petits budgets (et les autres aussi d’ailleurs), il existe une « institution » dans la capitale madrilène : El Museo del Jamón. Vous y dégusterez des petits sandwichs pour… 1€. Cette référence qui paraît tout avoir du piège à touristes est loin d’en être un. Il n’y a qu’à voir la mixité de la foule qui y pénètre. Les habitants ont leurs habitudes dans ces petits locaux (on en comptait une dizaine dans le centre-ville à l’époque) où on mange sur le pouce, on boit une bière, un café, un verre de vin en débattant haut et fort avec ses copains. Quelques tapas sont aussi proposées. C’est à savourer ! Dans tous les sens du terme (goût, ouïe, vue…) ! :-).

Bien sûr, une autre manière plaisante de s’imprégner de tranches de vie locale, tout en profitant des « bonnes choses », c’est simplement de flâner au sein de ses nombreux marchés. L’un surtout a retenu notre attention : le Mercado de San Anton, dans le quartier Chueca lui aussi. Il faut dire que nous y avons fêté notre premier mois de vie à deux. 🙂 Au menu : champagne et huîtres, assaisonnées sur fond de cuisine moléculaire. Imaginez une « perle » remplie du juste mélange sel-poivre-citron qui éclate dans votre bouche en libérant tous ses arômes… Rien que ça, mais à un prix franchement démocratique.

Vous l’aurez compris, Madrid est un réel coup de cœur pour nous. Nous vous souhaitons de vous y sentir aussi bien ! 🙂

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire