Ko Tao : snorkeling sur l’île de la Tortue

Nous avions programmé un court séjour sur une île du Sud pour notre première partie du périple en Thaïlande. Il nous restait à faire un choix. Phuket, Ko Phi-Phi, Ko Samui, Ko Tao… Longue hésitation car nous souhaitions un bon mix entre authenticité, farniente sur la plage, fête et snorkeling sans pour autant tomber dans le tourisme de masse. Notre choix s’est donc finalement porté sur Ko Tao qui nous semblait se rapprocher le plus de nos désirs.

Comment se rendre sur Ko Tao ?

Nous avons donc quitté Bangkok (gare de Hualamphong) avec le train de nuit. Départ prévu à 19h30 pour une arrivée estimée (oui les arrivées sont estimées en Thaïlande… ne plus jamais se plaindre des 10 minutes de retard de la SNCB !) à 4h30 à Chumphon. Prix du billet aller : 690 Bahts/personne.

On se souviendra longtemps de cette expérience. Si vous aimez être bercé pour vous endormir (bon, je vous avoue que c’est de façon assez agitée), nous ne pouvons que vous conseiller le train de nuit. Optez plutôt pour les couchettes du bas si vous en avez la possibilité, elles sont légèrement plus larges mais, surtout, moins soumises au souffle direct de la clim.

Optez plutôt pour les couchettes du bas si vous en avez la possibilité, elles sont légèrement plus larges mais, surtout, moins soumises au souffle direct de la clim.

Le train démarre et nous faisons connaissance avec un couple d’Italiens qui se dirigent eux aussi vers Ko Tao. Au lendemain de la victoire triomphante de la Belgique sur la Squadra Azzura, je me prépare à chambrer nos compagnons de voyage lorsqu’ils m’expliquent qu’ils n’aiment pas du tout le foot ! Ils doivent être les seuls Italiens à ne pas aimer le calcio et il fallait que je tombe dessus 🙂 Nous parlerons donc de nos voyages respectifs, de la route que nous suivons, de leur vie à Londres, à Barcelone, des loyers, de la vie.

C’est le préposé aux couchettes qui mettra un terme à la discussion en arrivant pour faire nos lits respectifs. Les sièges se transforment en lits et 2 autres lits surgissent du plafond de notre voiture. Des tentures bleues viendront ensuite nous apporter l’intimité nécessaire avant de plonger (ou plutôt de tenter de plonger) dans les bras de Morphée.

Quelques heures de tentatives de sommeil plus tard, le même préposé vient nous réveiller. Nous approchons de Chumphon, première escale avant Ko Tao. Nos compagnons de route ont déjà leurs billets pour le bus et le bateau qu’ils ont acheté dans une agence à Bangkok et payé 600 Bahts/personne. Nous avions pensé que nous aurions un meilleur tarif en passant directement par la compagnie Lomphraya mais ce ne fut pas le cas. Nous avons payé nos billets 700 Bahts. A refaire, nous ferions le trajet avec l’autre compagnie : Songserm, moins chère et tout aussi sûre même si elle est un rien moins rapide.

Vous ne trouverez pas de guichet pour cette seconde compagnie à la gare de Chumphon. Nous, en tout cas, nous ne l’avons pas vue. Par contre, nous avons été accostés par un de ses représentants.

Nous montons ensuite dans le bus qui nous mènera à l’embarcadère de la compagnie. Comptez 30-45 minutes de route. Puis encore 2 petites heures de bateau pour débarquer enfin sur Ko Tao.

Certains guesthouse de l’île vous proposeront de venir vous chercher au port de Ko Tao, à côté de Sairee Beach. Sinon vous pouvez choisir un des nombreux taxis collectifs qui vous attendront, ce sont de gros pickups. Le guesthouse que nous avions choisi n’étant qu’à 20-25 minutes de marche du port, nous avons préféré faire une petite économie et nous y rendre à pied.

Ko Tao : plongée ou snorkeking ?

L’île de Ko Tao est La Mecque des brevets de plongée bon marché. Vous trouverez sur place une foultitude de centres de plongée. Apparemment, ils se valent tous à peu près et les prix sont plutôt similaires mais nous ne pouvons confirmer car nous n’avons pas fait de plongée.

Si, comme nous, vous n’avez pas budgété les quelques dizaines d’euros nécessaires pour vous essayer à la plongée (NDLR : prévoyez ce budget, nous regrettons de n’avoir pas profité de l’instant pour obtenir notre brevet de plongée…), vous pouvez vous rabattre sur le snorkeling, bien plus accessible. Vous trouverez à votre arrivée des dépliants gratuits vous indiquant les meilleurs spots pour pratiquer le masque et le tuba. Vous pourrez aussi vous louer les services d’un guide et de son bateau à longue queue. N’hésitez pas à négocier les prix même si votre marge de manœuvre sera faible.

A nos yeux, la meilleure option consiste plutôt à louer un scooter qui vous donnera plus de liberté.

A nos yeux, la meilleure option consiste plutôt à louer un scooter qui vous donnera plus de liberté. L’île étant très petite, vous pourrez assez facilement faire le tour des criques. Les tarifs sont partout les mêmes : 150 Bahts la journée.

 

Si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi décider de partir découvrir une partie de l’île à pied, ce que nous avons fait. Nous avons consacré une journée de « trek » pour aller de Sairee Beach à la mal nommée Baie des Requins où nous pensions faire aussi du snorkeling. A défaut de requins et de snorkeling dans des eaux turquoise, nous avons croisé à peine quelques petits poissons dans une eau carrément dégueulasse sur une plage où les déchets de plastique font de l’ombre aux feuilles de cocotiers. De surcroit, cette baie est difficilement accessible à pied et nous avons dû mettre à peu près 2 heures pour la trouver.

Ko Tao : attention aux arnaques à la location de scooter

Tous les guides vous avertiront de cette arnaque largement répandue sur l’île : le prix ridicule de la location d’un scooter est souvent compensé par une tentative de vous faire payer des dégâts que vous n’aurez sans doute même pas causés vous-mêmes. Votre contrat de location sera d’ailleurs accompagné d’une liste de tarifs pour tous les dommages occasionnés.

Il est donc impératif que vous fassiez un inventaire très complet de l’état de vos scooters avant de partir. Relevez avec votre loueur chaque coup ou égratignure déjà présents et complétez votre état des lieux par quelques photos. Vous devrez laisser votre passeport au loueur qui ne vous le rendra que si vous n’avez pas commis de dégâts ou que si vous payez pour ceux-ci. Si on vous réclame des dommages que vous n’avez pas causés, surtout restez calmes. Ça ne sert à rien de menacer d’avertir la police, elle ne vous donnera pas raison. Vous devez juste attendre et lui faire comprendre par votre flegme que vous n’êtes pas le pigeon qu’il pense.

Ko Nang Yuan : étape indispensable ?

Vous apercevrez cette île et son hôtel resort en arrivant par bateau. Il s’agit de 2 petits ilots reliés par une étroite bande de sable. Pour y accéder, nous avons loué les services d’un bateau à longue queue qui vous déposera sur l’île et viendra vous y rechercher à l’heure que vous désirez. Nous avons payé 600 Bahts pour nous 2 A/R. Vous devrez aussi vous acquitter d’un droit d’entrée de 100 Bahts/personne. N’emportez pas de bouteille d’eau avec vous, vous devrez la laisser à l’entrée… Une matinée ou une après-midi devrait suffire pour faire le tour de l’île et pratiquez de bonnes séances de snorkeling.

 

Pour le coup, le spot était sympa pour le snorkeling et nous avons admiré de nombreux poissons colorés. Préférez la plage de droite (quand vous arrivez), les poissons y sont plus nombreux. N’hésitez pas non plus à monter en haut de la colline qui fait face à l’île principale (le chemin est bien indiqué), la vue sur Ko Nang Huan y est imprenable et l’exercice pas compliqué (même en tongs).

Seule légère ombre au tableau, la nuée de Chinois qui viennent s’essayer à la plongée alors que la plupart semble ne même pas savoir nager.

Ko Tao : nightlife et couchers de soleil

Nous avions également choisi cette île pour son côté festif… sans vérifier au préalable de quand aurait lieu la prochaine Fullmoon Party. Elle venait d’avoir lieu à notre arrivée, ce qui nous a par ailleurs donné légèrement l’impression d’arriver sur une île déserte. Il y a bien entendu d’autres possibilités de faire la fête mais nous n’avons rien vu de hors norme durant notre séjour. Il faut aussi dire que nous n’y étions pas en pleine saison.

Ne manquez pas de vivre un coucher de soleil sur la plage.

 

Ne manquez pas de vivre un coucher de soleil sur la plage. Nous y avons goûté par 2 fois et le spectacle y était les 2 fois différent en raison du ciel et des nuages. Nous vous conseillons le bar Sairee Cottage (sur Sairee Beach) qui vous permettra d’être confortablement installés sur des gros coussins et en première loge face à la mer. La musique lounge vient compléter l’atmosphère agréablement.

Ko Tao : quel budget prévoir ?

N’espérez pas trouver un vendeur de rue qui vous préparera un padthaï pour 30 Bahts sur cette île. Les prix sont bien supérieurs à la Thaïlande continentale, même dans les 7 Eleven. Vous pourrez néanmoins trouver des plats pour 60 Bahts auprès des vendeurs de rue. Dans les restos, comptez plutôt sur un budget de 100-150 Bahts pour un plat simple.

Par contre, nous vous conseillons vivement les formules barbecue proposées sur la plage de Sairee Beach (150 Bahts pour une brochette de bœuf – attention aux piments qui ressemblent à des poivrons -, une pomme de terre grillée et de la salade). Nous l’avons mangé au Sairee Cottage et c’était excellent ! Un très beau souvenir de plus dans cette folle aventure 🙂

Fab

Publicités

1 Comment

  1. Extraordinaire impression de voyager tout à côté de vous !!!
    🙂

    Impatiemment on attend la suite de vos magnifiques aventures !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s