Prague en 3 jours… ou presque !

Visiter Prague en 3 jours

Dans notre précédent article sur Prague, nous vous expliquions les innombrables avantages de visiter la ville à pied. Mais, au-delà du mode de visite que vous allez retenir pour arpenter les pavés de la capitale tchèque, il est sans doute tout aussi utile de faire le point sur les attractions touristiques (ou non d’ailleurs) qui ont pu emporter nos cœurs 🙂

Prague : une première journée au rythme de nos envies

Dès les premiers instants et les premières foulées lancées en direction de ce qui allait constituer notre nid pour les 3 prochaines nuits, Prague nous a conquis. L’atmosphère de la ville, sa richesse architecturale sont palpables en bien moins de temps qu’il n’en faut pour apprendre à dire merci et s’il vous plaît en tchèque ^_^ Notre première rencontre avec la ville se fait à la sortie de la station de métro « Muzeum » avec une vue imprenable sur le musée national, la place Venceslas et sa statue équestre et, tout en bas, la Vieille Ville.

Nous remontons cependant vers le quartier de Vinohrady pour prendre possession de notre appartement et faire la connaissance de notre hôte qui nous attend déjà devant la porte. L’accueil est charmant tout comme l’appartement. Un endroit que nous recommandons vivement à distance raisonnable du centre-ville et au calme.

Les formalités réglées, nous nous remettons immédiatement en route en direction de la Vieille Ville pour aller casser la croûte ! Il est plus de 14h et les dernières traces de notre petit-déjeuner ont totalement disparu de nos estomacs depuis un bon moment déjà. Pas le temps ni l’envie de nous mettre à chercher à ce moment de la journée, nous décidons donc de faire confiance à notre guide touristique qui nous recommande une cantine vietnamienne bonne et bon marché à environ 15 minutes de marche. Je vous entends d’ici vous demander ce qui peut bien mener un couple de Belges à aller manger dans une cantine vietnamienne en République tchèque ?! Goûter une seule fois un bon Pho et je vous assure que vous me comprendrez mieux 🙂 Le temps d’un Pho et de quelques nems, nous étions retournés là-bas ! Imaginez… une soupe délicieuse dans un lieu proche de l’improbable (le Pho Viet), c’est toute l’Asie que nous revient en un éclair.

Le ventre plein et l’esprit alerte, nous décidons d’entamer notre découverte de la ville par son cœur, la place de la Vieille-Ville. Un chef d’œuvre ! Très sincèrement, ceux qui prétendent que la Grand-Place de Bruxelles est la plus belle place du monde n’ont jamais mis un pied à Prague. Tout y est grandiose. L’horloge astronomique, le mémorial de Jan Hus, l’ancien Hôtel de Ville, l’église Notre-Dame de Tyn, les tours, les bâtisses… tout !

Nous décidons de ne rien visiter « de l’intérieur » aujourd’hui, nous avons de toute façon encore 3 jours pleins à vivre ici. Nous préférons nous fondre lentement dans l’ambiance de la ville sous un beau soleil de printemps. Après la Place de la Vielle-Ville, direction l’autre attraction touristique phare : le pont Charles. Tiens, nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée ? Comment vous dire ? C’est noir de monde et c’est un doux euphémisme ! Même la Tour Eiffel à 15h en plein mois de juillet doit être moins fréquentée ^_^

Le bain de foule terminé, l’heure de l’apéritif résonne à nos oreilles. Nous décidons donc de nous soumettre à une des coutumes locales : une bonne grosse bière ! Ce n’est pas très compliqué, tous les bars en proposent ! Par contre, nous vous conseillons vivement de quitter les environs de la place de la Vieille-Ville et du Pont Charles si vous ne voulez pas vous faire dévaliser. Les prix peuvent aller du simple au triple selon où vous commanderez votre dose de houblon.

Il est ensuite temps de rentrer vers notre appartement pour une bonne douche avant d’aller prendre notre repas. Pour ce dîner, nous faisons confiance aux recommandations de notre hôte qui nous envoie au Sokolovna situé à seulement 10 minutes à pied (dans le quartier de Vinohrady).

Prague (jour 2) : que les choses sérieuses commencent !

Après un petit-déjeuner composé de baguette et de confiture achetées la veille au supermarché du coin, nous entamons notre première réelle journée de visites par Nove Mesto, la nouvelle ville. Nous quittons donc notre appartement pour redescendre vers le fleuve Vltava.

Nous faisons nos premiers pas sur la place Venceslas tantôt le nez en l’air pour ne manquer aucun détail, tantôt en nous arrêtant face à chaque bâtisse tant nous avons l’impression que chacune d’entre elles a une histoire à raconter. Nous vous conseillons d’ailleurs le Routard qui nous aura bien aidés à percevoir ce genre de détails. Nous poursuivons notre matinée avec les bien étranges maisons dansantes, le Palais Lucerne tout en Art nouveau tchèque avec sa statue du Cheval inversé et le premier cinéma tchèque qui date de 1909 (une merveille !). Puis nous nous laisserons nous perdre dans les rues et ruelles du quartier en passant par le Théâtre National et le bâtiment très « russe » de la Nouvelle Scène, les Jardins Franciscains et l’église Notre-Dame-des-Neiges, les galeries Manes, l’église Saints-Cyrille-et-Méthode…

A midi, nous nous arrêtons dans un super snack indien végé et bio qui vaut sacrément le détour, le Beas ! Vous vous servez au buffet et vous payez en fonction du poids de ce que vous avez sur votre plateau. Pour le coup, nous avons eu les yeux carrément plus gros que le ventre… Mais quel régal à prix doux et plus léger sur l’estomac que les spécialités locales 🙂

L’après-midi, nous retournons dans le quartier de la Vieille Ville pour poursuivre les visites débutées la veille. Nous nous dirigeons ensuite vers le quartier juif de Josefov où nous pensons visiter le cimetière et la synagogue Vieille-Nouvelle… que nous verrons finalement seulement de l’extérieur ! Impossible d’acheter un ticket d’entrée pour les seuls sites que nous voulons visiter, ce sont des tickets forfaitaires auquel vous devez ajouter un « droit de photos » ou rien ! Nous n’avons pas envie de visiter 5 synagogues, nous nous contentons donc d’une balade dans le quartier tout en lisant son histoire mouvementée dans notre guide. Retour ensuite vers la Vieille-Ville en empruntant la très chic avenue Pariszka puis en déambulant dans les rues Dlouha ou Celetna sur les traces des empereurs. Après une nouvelle dégustation de bière et de la célèbre pâtisserie locale, le Trdelnik (plus facile à manger qu’à commander :-)), nous finissons la journée dans un resto pour touristes où vos boissons vous sont livrées par des petits trains électriques, le Vytopna, avant d’aller nous rincer une dernière fois le gosier au Pivovarsky Dum, une brasserie où nous nous laissons tenter par une bière au café et une autre à la banane. Pas certain que les fins connaisseurs de bières belges que nous sommes allons vous recommander ce genre de bizarrerie…

Prague (jour 3) : une visite royale

Comme la veille, nous nous réveillons doucement et profitons de notre petit-déjeuner sur notre terrasse arrosée d’un soleil déjà bien généreux. Au programme du jour : le quartier de Mala Strana et le Château de Prague.

Nous voilà donc repartis vers le Pont Charles bien décidés cette fois à le traverser pour arriver à Mala Strana, un magnifique et paisible quartier situé sur la rive opposée. Le pont, bien que déjà bondé de touristes en cette heure pourtant encore plutôt matinale, tient toute sa réputation ! Sa tour, ses statues, ses pierres et ne manquez surtout pas de vous informer sur son histoire.

Le pont franchi, nous prenons illico la direction du Château, impatients d’en découvrir chaque recoin. Nous remontons la rue Nerudova et sa longue suite de palais et de maisons historiques pour arriver enfin dans la cour du château et sa billetterie. Nous décidons de prendre les tickets pour le Grand Tour à 350 Kc (environ 13€) par personne et nous nous acquittons du droit de photo (optionnel) à 50 Kc. Nos billets incluent l’accès à la cathédrale Saint-Guy, à l’ancien palais royal, à la basilique Saint-Georges, à la ruelle d’Or et bien d’autres choses encore… enfin c’est ce que nous croyons ! L’accès à l’ancien palais royal, la visite que nous attendions le plus, nous a été refusé de façon plutôt grossière pour cause d’une expo spéciale ! Évidemment, ne comptez pas sur le personnel aux caisses pour vous en informer… Bref, nous passerons néanmoins une belle et grosse matinée à découvrir le château et ses abords.

Nous redescendons ensuite vers Mala Strana pour aller enfin casser la croûte avec une super salade au Bohemia Bagel, l’Exki local 🙂 L’après-midi se poursuit dans le quartier autour de ses grosses attractions touristiques et notamment du célèbre mur John Lennon, un incontournable. Nos pieds bien usés par cette longue journée, nous hésitons à revenir vers notre appartement en tram lorsque, par « hasard », nous tombons sur la terrasse d’un minuscule bar à vin dans une ruelle d’un calme presque provençal. Arrêt obligatoire et dégustation d’un rouge local sous les conseils avisés du jeune serveur qui parle parfaitement français. Encore un de ces moments magiques dont la vie nous gratifie.

Après une rapide douche, nous finirons la soirée dans une brasserie, Deminka, entre un plat gigantesque composé de pain, de canard, de choux et de gnocchis locaux. Le tout évidemment arrosé de quelques pintes ! Ce soir, nous rentrons gentiment sans même l’envie d’en prendre « un dernier » 😛

Prague (jour 4) : pour finir en beauté

C’est déjà notre dernière et courte journée de ce citytrip 😦 Retour vers Mala Strana pour fouler les pavés des quelques rues que nous n’avons pas eu le courage d’atteindre la veille mais surtout pour passer une délicieuse matinée dans le parc de Petrin. Petit tour indispensable en funiculaire pour atteindre le sommet et y découvrir les parcs de roses ou encore la réplique miniature de la Tour Eiffel. Nous y flânons presque avec paresse avant de redescendre à pied cette fois et profiter de la nature.

Notre dernière escale dans la ville se fera dans le parc Letna situé dans le quartier de Holesovice. A nouveau le point de vue sur la ville est somptueux. Nous avons en plus la chance d’y arriver le jour de festivités locales avec concerts, animations pour petits et grands, stands de nourriture… Les quelques gouttes de pluie qui se mettent à tomber n’ont pas raison de notre bonne humeur et c’est la tête et les yeux pleins de souvenirs que nous redescendons, il est déjà presque temps de reprendre la route de l’aéroport. Dernière halte en chemin au Home Kitchen, un café qui sert également d’excellentes pâtisseries… le tout bio. Tous les arguments (voire même plus que nécessaire) pour convaincre Caro de nous y faire passer nos derniers instants praguois.

Fab

Publicités

1 Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s