Comment partir plus souvent en voyage ?

S’il est UNE question qui revient sans cesse à propos de nos voyages – et même peut-être plus que les « c’était comment ?« , « bien rentrés ? » ou « pas trop dur le retour à la réalité ?« … à quoi j’aime répondre que ce que nous venons de vivre là-bas n’est pas moins réel que ce que nous allons vivre ici… – donc, s’il est UNE question qui revient comme un refrain après chacun de nos voyages, c’est « mais comment faites-vous pour partir si souvent ?« .

Pour être tout à fait complet, je me dois de vous dire que cette question s’accompagne de quelques autres tout aussi « neutres » dans l’intention comme « encore partis ?« , « vous travaillez quand ? » ou encore « mais combien de jours de congé avez-vous ?« . Alors, pour répondre une fois pour toutes à ces amis mais, aussi et surtout, pour partager quelques trucs, voici notre méthode 🙂

Partir en voyage souvent, c’est simple et faisable !

8 trucs pour partir en voyage plus souvent

Astuce n°1

Caro et moi avons 26 jours de congé par an. Ce n’est ni peu ni beaucoup. C’est tout à fait dans la norme ici en Belgique. Entre parenthèses, je suis toujours sidéré quand on évoque ce sujet à l’étranger… Demandez à un Américain, un Canadien ou un Coréen leur nombre de jours de congés légaux et vous comprendrez que, nous Européens, avons (encore) la chance de bénéficier d’un système social vivable.

barcelone-1
Barcelone

Pour éviter de consommer l’ensemble de ces jours trop rapidement, nous faisons un planning annuel qui tient compte des jours fériés et éventuels ponts. Ça nous permet souvent de partir un très long week-end, voire une semaine entière, en ne prenant que quelques jours de congés.

Exemple : En 2016, nous aurions pu partir en voyage du 16 au 24 juillet (soit tout de même 9 jours) en ne consommant que 3 jours de congés puisque chez nous le 21 juillet est férié et que nous faisions le pont le 22.

Astuce n°2

Pour voyager souvent, évitez de partir en vacances. Ça peut sembler tout à fait bizarre mais voyager n’est pas partir en vacances. Si votre unique façon de voyager consiste à aller vous dorer la pilule dans un all in 5 étoiles, alors il y a en effet peu de chances que vous puissiez partir plus souvent que vos 2 semaines habituelles durant l’été.

budapest-1
Budapest

Voyager souvent implique forcément de choisir ses destinations et un mode de voyage plus économe. De toute façon, nous pouvons vous assurer que vous gagnerez en authenticité ce que vous « perdrez » en confort.

Astuce n°3

Partir moins longtemps mais plus souvent. Si nous partons souvent en voyage, c’est que nous faisons essentiellement des micro-voyages. Nous essayons de nous organiser un « grand » voyage chaque année mais l’essentiel de nos escapades se fait en 2 à 4 jours maximum.

Astuce n°4

Pratiquer le « less is more ». Cela signifie qu’il faut faire des choix. Ces choix concernent tant le mode de voyage que la façon dont nous allons vivre et consommer durant ce voyage. Ainsi, nous privilégions les séjours chez l’habitant ou en guesthouse. Nous mangeons local dans des établissements fréquentés par les locaux. Nous consommons moins sur place sans pour autant oublier de nous faire plaisir mais, dans des choses plus essentielles qu’une paire d’escarpins pour Caro par exemple – même si elle aime beaucoup les escarpins ^_^

etretat-1
Etretat

Nous choisissons nos excursions et activités et renonçons à d’autres. Nous veillons aussi à ne pas réserver ces activités dans les grosses agences touristiques mais plutôt auprès d’organisations plus locales. Par exemple, au Cambodge, nous avons fait confiance à une agence tenue par des étudiants (Butterfly Tour) pour nous accompagner à la découverte de villages. Je peux vous assurer que nous ne regrettons aucun de ces choix tant ils nous ont apporté découvertes, rencontres et moments inoubliables.

Astuce n°5

Le « less is more » se pratique aussi tout au long de l’année. Nous consommons peu, nous achetons peu et nous faisons nous-mêmes autant de choses que possible : nourriture, produits d’entretien… C’est sans doute tout bête mais l’argent ainsi économisé peut servir à financer (partiellement) un voyage.

Astuce n°6

Choisir le bon moment. Pour saisir les bonnes opportunités, il faut être à l’affût. Alors, même lorsque nous n’avons pas de voyage en vue, nous surveillons le prix des billets d’avion, des billets de train, des logements ou encore les offres des destinations inscrites à notre bucket list. Ne dit-on pas que l’occasion fait le larron ? Il nous arrive donc de partir alors que ce n’était pas vraiment au programme.

madrid-1
Madrid

Astuce n°7

Toujours dans le cadre de notre mode de consommation, Caro et moi nous faisons peu de cadeau (matériel) l’un à l’autre. Nous préférons nous offrir des moments de vie. L’argent des cadeaux d’anniversaire, Noël, etc. sert presque exclusivement au financement de nos escapades.

Astuce n°8

Profiter des opportunités offertes par nos règlements du travail. Je ne sais pas comment cela fonctionne ailleurs mais, en Belgique, nous avons droit à des pauses-carrière, des congés sans soldes… Alors, effectivement, nous ne percevons plus de revenus durant ces périodes mais si vous associez ceci au point 4, vous pourriez peut-être vous passer momentanément d’une partie de votre salaire, non ?

scheveningen-1
Scheveningen

Ce que nous avons appris ces dernières années, c’est que l’essentiel de notre salaire sert à payer des biens dont nous pourrions soit nous passer, soit dont nous pourrions réduire le coût.

Voilà, nous espérons que ces quelques astuces vous permettront de vous évader à votre tour plus et plus encore 🙂

Fab

Publicités

7 Comments

  1. Tout à fait d’accord avec la philosophie du « less is more » ! C’est ce que nous essayons de faire également dans notre couple, de même pour les cadeaux non matériels : des beaux souvenirs valent bien plus, à mes yeux 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. sans oublier qu’il est également possible d’être en vacances, près de chez soi, sans dépenser un sous et juste parfois pour 1 jour. J’ai acheté le guide du routard Belgique et hop, je lève la tête sur ce que je croise tous les jours….. Il suffit aussi simplement d’aller à pied, vélo ou bus dans des endroits qu’on visite régulièrement en voiture et voilà, ça suffit parfois pour avoir un regard neuf sur les choses. Car après tout, les vacances c’est pas simplement ça ? regarder ce qu’on prend à peine le temps de voir d’habitude et sortir de la routine ?

    J'aime

    1. 100% d’accord ! Nous essayons nous aussi de lever le nez quand nous marchons et d’éviter de passer systématiquement par les mêmes routes que ce soit en voiture ou à pied. Ça donne une autre perspective aux déplacements. Nous avons aussi des guides de chez nous. C’est même parfois amusant de lire comment un lieu que l’on fréquente souvent est décrit 🙂

      Dans le même genre, nous aimerions planifier 2 aventures chez nous pour (re)découvrir nos contrées avec un nouvel œil.

      D’abord, nous aimerions faire la route de Compostelle de chez nous jusqu’au Luxembourg. Et quand je dis de chez nous, c’est au sens propre puisqu’on a découvert que le chemin passait à 200 mètres de notre nid 🙂

      Ensuite, nous aimerions faire une soirée de micro-aventure dans nos campagnes. Partir avec une tente et un réchaud à gaz pour aller passer une soirée et une nuit dans un coin près de chez nous.

      Reste plus qu’à comme on dit 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s